Brexit : ce que les acheteurs de voyages doivent savoir

Les acheteurs de voyages d’affaires peuvent réduire les risques que pose le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne pour leurs programmes.

Le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne le 31 janvier. Et maintenant ? Une période de transition va durer jusqu’à la fin 2020 afin de donner aux deux parties le temps de négocier les derniers détails, principalement du point de vue du commerce. Dans l’intervalle, les règles actuelles en matière de commerce, de voyages et d’affaires sont toujours d’application. Si le Royaume-Uni et l’UE ne parviennent pas à trouver un accord cette année, un « Brexit dur » sans accord sera toujours possible en janvier 2021.

Contrôle des frontières

Les services aériens entre le Royaume-Uni et l’Union européenne seront maintenus jusqu’au 24 octobre 2020 et ne seront pas affectés. Mais il y a de fortes chances que des retards et des perturbations se produisent, notamment à la frontière entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Le Brexit augmentera-t-il les coûts des voyages d’affaires ?

Téléchargez les Prévisions de l’industrie pour 2020 afin de comprendre pourquoi les acheteurs de voyages pourraient payer plus pour des hôtels et des réunions après le Brexit.

En cas de « Brexit dur » (le Royaume-Uni quitte le marché unique et l’union douanière de l’UE sans trouver d’accord), les contrôles aux frontières dans les aéroports et les gares Eurostar seraient probablement immédiatement affectés.

Conseil aux Travel Managers : Incitez les voyageurs de tous les pays à prévoir suffisamment de temps pour effectuer les procédures réglementaires. Utilisez la messagerie de la plate-forme TripSource® de BCD Travel pour tenir les voyageurs informés.

Documents de voyage

Les citoyens britanniques devront renouveler leur passeport avant de voyager si, le jour du voyage, leur passeport est valable pour six mois ou moins, ou s’il a été délivré plus de 9 ans et demi auparavant. (Vérifiez l’état de votre passeport.) Attendez-vous à voir les lignes d’attente pour obtenir un passeport s’allonger.

Les citoyens britanniques auront peut-être besoin d’un permis de conduire international pour circuler dans l’UE. Un voyageur britannique qui franchit la frontière de l’UE avec un véhicule personnel ou de société aura besoin de la « carte verte » fournie par un assureur et d’un autocollant GB à l’arrière du véhicule.

Conseil aux Travel Managers : Informez les voyageurs britanniques des changements et encouragez-les à prévoir suffisamment de temps pour renouveler ou obtenir les documents nécessaires. Des stratégies d’engagement des voyageurs ciblées peuvent aider avec les communications.

Assurance maladie pour les voyageurs

Les frais d’assurance voyage peuvent augmenter si la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) est supprimée.

Conseil aux Travel Managers : Travaillez avec des collègues des ressources humaines pour évaluer l’impact sur les polices d’assurance maladie des entreprises, y compris sur les assurances voyage. Incitez les voyageurs ayant souscrit une assurance santé personnelle à vérifier l’évolution de leur couverture si la CEAM devait disparaître.

Appareils mobiles

La garantie actuelle d’itinérance gratuite sur les téléphones mobiles dans l’UE, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège prendra officiellement fin après le Brexit. Les entreprises de télécommunications individuelles décideront comment gérer les frais liés aux données.

Conseil aux Travel Managers : Vérifiez vos contrats de télécommunications pour les politiques d’utilisation et demandez aux voyageurs de vérifier leurs propres contrats afin d’éviter des frais inattendus lors d’un voyage d’affaires.

Consultez les dernières règles et réglementations relatives au Brexit sur le site Web du gouvernement britannique

Stay in the know,
even on the go

Never want to miss a thing? We'll get you the latest news, trends, insights and BCD news right in your inbox.

Name(Nécessaire)
Opt in consent(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.