Actualité : Comment lutter contre la fraude en matière de voyage grâce à des politiques de réservation plus strictes

Pas de profil, pas de réservation.

Un expert en sécurité de BCD Travel suggère que les programmes de voyages d’affaires soient dotés d’une politique « pas de profil, pas de réservation » pour lutter contre la fraude. Cet avis fait suite à une alerte du FBI selon laquelle les fraudeurs réservent des vols par le biais d’entreprises de gestion de voyages en se faisant passer pour les salariés de leurs clients.

Outils antifraude

Découvrez comment les solutions automatisées peuvent réduire de moitié les fraudes liées aux dépenses.

« Les imposteurs utilisent les fonctions et les noms réels d’employés des clients trouvés, par exemple, sur des réseaux sociaux. Dans certains cas, ils parviennent même à ce que le client informe le personnel de la TMC qu’un membre haut placé de l’organisation du client située dans une autre région ou un autre pays le contactera sous peu pour faire une demande de réservation urgente », explique Andreas Decker, Senior Vice President of Global Internal Audits chez BCD, dans un article récemment publié dans Business Travel News. L’article détaille les signes avant-coureurs d’activités suspectes selon le FBI.

Andreas Decker a expliqué à BTN que les fraudes en matière de réservation peuvent « souvent être évitées via la mise en place et le respect d’un processus strict de validation du demandeur. Par ailleurs, il est recommandé d’avoir des profils validés pour tous les salariés et d’appliquer une politique « pas de profil, pas de réservation ». En cas de demande de dérogation à la politique, un processus strict de validation du demandeur doit être prévu. Les clients devraient également avertir leur personnel des pratiques abusives de ces fraudeurs. »

Stay in the know,
even on the go

Never want to miss a thing?

We'll get you the latest news, trends, insights and BCD news right in your inbox.