Voyages d’affaires : un secteur qui bouge en 2015

Advito publie une nouvelle édition de son Industry Forecast

UTRECHT, Pays-Bas, 17 septembre 2014 – L’économie continue sa croissance, entraînant la reprise des voyages d’affaires. Les augmentations tarifaires des billets d’avion, des hôtels et des véhicules de location suivront l’inflation en 2015. Les frais supplémentaires, la tarification dynamique hôtelière, la concurrence dans l’aérien et le succès des modèles d’économie du partage seront vecteurs d’évolutions notables. C’est ce que révèle Advito, expert en matière de voyages d’affaires, dans son nouvel Industry Forecast 2015.

La concurrence dans l’aérien stabilise les prix en Europe

En Europe, Advito prévoit une augmentation des prix entre 2% et 3% en 2015. Alors que les compagnies aériennes low-cost continuent de renforcer leurs positions sur le moyen-courrier européen et incluent désormais des offres spécifiques pour les voyageurs d’affaires, les compagnies aériennes traditionnelles se retirent progressivement de certains trajets de moyen-courriers et continuent d’introduire des frais supplémentaires. Sur les longs courriers, la concurrence agressive entre les trois grandes alliances et les transporteurs du Moyen Orient bloque une augmentation significative des prix.

Les hôtels passent à une tarification dynamique

Les prix des hôtels devraient augmenter de 1 à 3% en moyenne. Les hôtels semblent essayer de contourner les laborieuses négociations en passant de prix fixes négociés annuellement à une formule de prix dynamiques, qui accorde une réduction sur la meilleure offre du jour. Cette formule peut être néanmoins intéressante pour les entreprises si les voyageurs réservent longtemps à l’avance, et peut écourter considérablement le temps investi dans la négociation. Cependant, les économies réalisées sont plus difficiles à évaluer et, en période d’affluence, les acheteurs pourraient être confrontés à des prix plus élevés.

Augmentation des frais supplémentaires pour les réunions

Sur ce marché de vendeurs par excellence, la demande est supérieure à l’offre. Mais pour les clients qui réservent tôt, les augmentations restent limitées. Ceux qui réservent tard sont confrontés aux indisponibilités et aux prix élevés. Les hôtels essayent de gonfler la note en introduisant des frais supplémentaires pour les repas, les boissons ou le matériel de réunion par exemple.

Montée de l’économie de partage

L’économie du partage – des personnes louant une chambre, une voiture ou d’autres services directement entre elles via internet – gagne en popularité sur le marché des voyages d’affaires. Airbnb et Uber ont récemment introduit de nouveaux services destinés aux voyageurs d’affaires, venant perturber le réseau traditionnel d’hébergement et de transport. On peut s’attendre à une adaptation des modèles d’activité et à des développements de nouveaux services de la part des acteurs traditionnels. Ce qui permettrait aux travel managers de négocier les meilleures offres avec les nouveaux acteurs comme avec les existants.

L’intégralité de l’ « Advito 2015 Industry Forecast » peut être consultée sur www.advito.com, sous White Papers dans le Resource Center.


À propos de BCD Travel