Tendances du marché : L’Espagne

La demande hôtelière est à la hausse, mais les dépenses globales en voyages d’affaires marquent un ralentissement.

L’Espagne en un coup d’œil

 

La demande hôtelière est à la hausse, mais les dépenses globales en voyages d’affaires marquent un ralentissement.

Selon l’analyse des données de Tourism Economics réalisée par BCD Travel, le marché du voyage d’affaires en Espagne s’élevait à plus de 25 milliards de dollars en 2017. Les voyages domestiques représentaient 42 % de ce chiffre, mais ils sont en baisse et devraient tomber à 38 % d’ici 2022. Les voyages à l’étranger sont en hausse. Si les dépenses globales liées aux voyages d’affaires ont augmenté de 5 % par an entre 2012 et 2017, les dépenses engagées par les Espagnols en déplacement d’affaires à l’étranger ont augmenté de plus de 10 % par an, soit 26 % du total. Les dépenses liées aux voyages d’affaires devraient augmenter de 5 % par an jusqu’en 2022. Les segments internationaux devraient connaître une croissance proche de 6 % par an. Mais les dépenses liées aux voyages d’affaires effectués dans le pays ne devraient augmenter que de 3 % par an.

Situation économique

Croissance économique et dépenses en voyages d’affaires

Click on image to enlarge

  • La crise financière mondiale a porté un coup dur à l’économie espagnole. Les efforts de relance entrepris par le gouvernement n’ont fait qu’alourdir la dette du pays. La récession, qui a duré cinq ans, s’est poursuivie jusqu’en 2014. En 2015, l’économie a culminé à 3,4 %.
  • L’Espagne dispose actuellement de l’une des économies à la croissance la plus rapide d’Europe ; Oxford Economics prévoit une croissance de 2,8 % en 2018.
  • Mais la croissance devrait ralentir pour s’établir à 2,3 % en 2019 et diminuer jusqu’à 1,4 % d’ici 2022.
  • Les facteurs qui pèsent sur l’économie sont la morosité de la croissance des emplois et des salaires ; le ralentissement du tourisme ; la menace sur les exportations liée à la montée du protectionnisme ; la prudence des investisseurs à l’égard des tensions politiques en Catalogne ; et la faible probabilité que le gouvernement réduise les impôts et les taux d’intérêt pour soutenir la croissance.

Secteur aérien

Voyages internationaux

Click on image to enlarge

  • Les arrivées dominent le segment des voyages internationaux à destination et en provenance d’Espagne, représentant 83 % des 151 millions de déplacements effectués en 2017.
  • La demande est fortement tournée vers les voyages d’agrément, avec seulement 6 % des voyages effectués pour des raisons professionnelles.
  • Le Royaume-Uni est le plus grand marché des voyages entrants en Espagne, représentant près d’un quart des arrivées en 2017. L’Allemagne (16 %) et la France (15 %) sont également des sources importantes de voyages entrants. D’ici 2022, une forte croissance annuelle de près de 7 % devrait faire passer la France en deuxième position, avec 17 % de parts.
  • International Airlines Group (IAG), la maison mère d’Aer Lingus, British Airways, Iberia, Vueling et Level, domine les deux plus grands marchés d’Espagne, Madrid et Barcelone.
  • En dehors de ces deux marchés, le transporteur low-cost Ryanair est souvent le principal concurrent d’IAG.

Hébergement

Demande hôtelière

Click on image to enlarge

  • Après des années de crise, le secteur hôtelier se redresse en Espagne. Le taux d’occupation, les tarifs moyens journaliers et les revenus par chambre disponible sont en hausse. Entre 2012 et 2017, la demande hôtelière s’est accrue de près de 24 %.
  • Les touristes délaissant l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient ont fait plus de réservations dans des complexes hôteliers en Espagne.
  • Les chaînes hôtelières ibériques dominent le marché. Les quatre premières sont locales. Sercotel et NH Hotels rivalisent pour la première position. Eurostar et Melia possèdent chacune environ 100 hôtels. Cependant, la chaîne internationale Marriott n’est pas loin derrière.
  • Les voyageurs internationaux représentent près des deux tiers des nuitées. Les voyageurs britanniques totalisent un quart de cette demande. Les voyageurs allemands réservent 20 % des séjours hôteliers. La demande des voyageurs français et hollandais est en hausse.

Stay in the know,
even on the go

Never want to miss a thing?

We'll get you the latest news, trends, insights and BCD news right in your inbox.