L’Industry Forecast prévoit une légère croissance des voyages d’affaires

Bien négocier permet de faire des économies sur le coût des hôtels

Paris, le 2 mai 2013 – La demande mondiale en voyages d’affaires connaît une croissance lente mais constante. C’est en tout cas ce que constate Advito, expert en matière de consultance pour les voyages d’affaires, dans ses prévisions révisées trimestrielles de l’Industry Forecast de 2013. Alors que la demande augmente dans la plupart des régions, les Etats-Unis enregistrent une baisse sensible, reflétant les mesures économiques strictes prises par le gouvernement. Pour la région EMEA, pas de consensus : les grandes entreprises économisent en revoyant le nombre de voyages d’affaires à la baisse, contrairement aux petites sociétés qui investissent plus qu’auparavant. Entretenir des relations sur le long terme avec les fournisseurs permet aux entreprises de faire pression sur les prix, selon Advito.

Advito base ses prévisions sur des analyses internationales comme celles du FMI, mais aussi sur des paramètres locaux et des données de réservations de BCD Travel, leader sur le marché de la gestion de voyages d’affaires au Benelux. L’Industry Forecast fournit aux entreprises une indication du budget à réserver pour les billets d’avions et les séjours à l’hôtel. Connaître l’impact de l’économie sur la hausse ou la baisse des prix dans un marché donné donne une longueur d’avance lors des négociations avec les fournisseurs.

Billets d’avions: le Moyen-Orient fait figure d’exception
Les prix des transports continuent leur lente progression. Advito abaisse légèrement ses prévisions dans certaines régions, en fonction des caractéristiques économiques locales. A l’exception remarquable du Moyen-Orient. La situation stratégique de cette région continue de favoriser sa position de hub pour les vols vers l’Asie. Advito s’attend même à un quasi doublement de la hausse des prix: de 5% à 9%.

Hôtels: négocier rapporte
Le prix des hôtels continue son ascension progressive, bien qu’Advito aie ici aussi revu ses attentes à la baisse: de 8% à 5%. Selon Advito, la règle d’or est de continuer à négocier. Certains hôtels augmentent le prix des chambres mais comptent également un supplément pour le petit-déjeuner ou le Wi-Fi. La négociation fonctionne: même s’il est impossible de compenser la montée des prix, la plupart des hôtels s’attendent à une contre offerte lorsqu’ils font un devis.

« L’année passée, la négociation a plus que jamais été de mise. 90 pour cent des acheteurs est entré en discussion pour économiser sur le prix des hôtels. L’écart entre ce que les hôtels veulent obtenir et ce que leurs clients sont prêts à payer reste donc important. Notre conseil: soyez stricts sur les prix et négociez avec vos partenaires préférentiels. S’engager sur le long terme est également payant. Les entreprises ont plus intérêt à réaliser de petites économies sur le long terme plutôt que sur une seule réduction de prix », explique Jeroen Hurkmans, vice-président pour EMEA/APAC chez Advito.

Le rapport complet de l’Industry forecast est disponible ici.


À propos de BCD Travel