Les jours de la politique voyage classique sont comptés, le machine learning est une révolution

UTRECHT, Pays-Bas, le 30 octobre 2018 – Aujourd’hui, le voyageur ne consulte pas la politique voyage, réserve facilement sans porter attention aux directives de l’entreprise et ne voit aucun intérêt à suivre les règles. Et pourtant, l’entreprise a besoin de la politique voyage pour rentabiliser au maximum les voyages d’affaires et assurer la sécurité des professionnels en déplacement. Comment le Travel Manager peut-il surmonter un tel défi ?

Il est temps d’implémenter les nouvelles technologies et de remplacer le modèle actuel de la politique voyage, à la fois statique et prédéfini, par un moteur de gestion du comportement véritablement dynamique, intuitif et personnalisé. Telle est la conclusion du nouveau rapport, Emerging technology and travel management: Policy, publié par BCD Travel, l’une des principales agences de voyages d’affaires au monde.

« L’ère de la politique voyage que l’on applique sans détour est bientôt révolue. Les nouvelles technologies ont déjà amorcé la métamorphose : le Travel Manager est désormais en mesure d’inciter le voyageur à la conformité grâce à des méthodes plus dynamiques, flexibles, sensibles et individualisées », rapporte Mike Eggleton, Senior Manager Analytics and Research, pour BCD Travel. « Ce rapport explique clairement la relation étroite qu’entretient la technologie numérique avec les étapes de l’organisation du voyage, de même que l’impact que cette relation devrait avoir sur le secteur du voyage d’affaires dans les mois et les années à venir. »

Le rapport sur la politique voyage, le deuxième sur six de la série Inform de BCD Travel, vise à aider les Travel Managers à tirer parti des technologies nouvelles et émergentes, qui sont en passe d’apporter des améliorations spectaculaires à leurs programmes de voyage d’affaires. Chaque rapport de cette série traite des facettes du secteur du voyage d’affaires destinées à être transformées tour à tour par le machine learning, la blockchain, la robotique et les chatbots, la réalité virtuelle et augmentée, et l’Internet des objets.

Le rapport Policy explique comment mettre à profit ces technologies pour instaurer une politique voyage qui guide le voyageur vers les options approuvées, tout en favorisant les économies, la sécurité, la qualité du service, l’harmonisation et le bien-être du voyageur. Le document oppose la vision actuelle de la politique voyage à sa vision future axée sur la technologie. Il explore, en outre, les défis associés à l’utilisation des nouvelles technologies, tels que la conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD) mis en place par l’Union Européenne.

Autres points marquants du rapport :

  • Des définitions claires concernant chaque technologie à l’étude ainsi que leurs implications concrètes.
  • La « checklist du Travel Manager » avec des suggestions pour savoir comment aborder les technologies émergentes, se tenir informé des derniers développements et procéder à leur mise en œuvre.
  • Comment exploiter chaque technologie au sein de la politique voyage de manière à renforcer la conformité, limiter les risques et économiser du temps et de l’argent.
  • L’échéancier des nouvelles technologies appliquées à la politique voyage : aujourd’hui, demain et les jours d’après.

La publication du troisième rapport de la série Inform, sur la communication, est prévue en décembre. Pour recevoir l’ensemble des six rapports dès leur publication tout au long de l’année 2018 et au premier semestre 2019, rendez-vous sur www.bcdtravel.com/inform/et abonnez-vous au newsletter Move.


À propos de BCD Travel