2019 sera l’année du cochon – et du voyageur d’affaires

UTRECHT, Pays-Bas, le 11 décembre 2018 – Selon le zodiaque chinois, 2019 sera l’année du cochon, et placée sous le signe de l’abondance et de la chance. Mais selon BCD Travel, l’agence de voyages d’affaires internationale, ce sera l’année du voyageur d’affaires. Assistance robotisée, dématérialisation des dépenses de voyage, personnalisation et smart cities sont autant de facteurs qui apporteront de la valeur ajoutée à l’expérience du voyageur.

BCD a identifié six prochaines tendances à surveiller en 2019 et revient sur trois premières expériences, nées en 2018. Voici un résumé des quelques tendances qui attendent les voyageurs d’affaires l’année prochaine : 

Interagir avec des robots

Le recours à l’intelligence artificielle dans le secteur du voyage d’affaires continue d’être à la hausse. Citons, en guise d’exemple, le sympathique chatbot chargé du site internet de votre compagnie aérienne ou l’assistant à commande vocale qui répond à vos demandes de service en chambre à toute heure. Les fournisseurs vont être de plus en plus nombreux à expérimenter la robotique. Interagir avec un robot physique finira donc par devenir la norme. En 2019, le voyageur d’affaires risque fort de croiser le chemin d’un robot à l’aéroport, lequel lui proposera de l’aider à stationner sa voiture, repérer sa porte d’embarquement ou trouver un restaurant.

Les applications de l’intelligence artificielle et de l’IoT joueront un rôle important, par exemple, dans la gestion du trafic routier. Des feux de signalisation « réactifs » s’adapteront au volume de véhicules en temps réel. Résultat ? Moins d’embouteillages, moins de pollution et moins de frustration pour les voyageurs d’affaires.

Voyager sans espèces

C’est inéluctable, nous nous dirigeons vers une société sans papier et sans espèces. Des entreprises comme Uber ouvrent la voie à une toute nouvelle expérience de paiement. Comme de plus en plus d’organisations adoptent le même modèle, le quotidien devient toujours plus facile. Selon le journal Evening Standard, la moitié des trajets du métro londonien sont désormais réglés par paiement sans contact. C’est un tel succès que des villes comme New York et Boston ont décidé d’adopter le même système.

Vivre une expérience personnalisée

En 2019, l’identité du voyageur jouera un rôle bien plus important au niveau du service et de la satisfaction. Selon l’étude Age of the Consumer menée par Forrester, 72 % des consommateurs attendent des entreprises qu’elles comprennent leurs attentes particulières. Le voyageur d’affaires veut vivre une expérience équivalente à celle qu’il connaît dans sa vie de consommateur, c’est-à-dire simple, fluide et personnalisée. Il est disposé à partager certaines informations pour plus de commodité et de service.

Les fournisseurs réuniront un nombre croissant de données utiles sur, par exemple, les préférences du voyageur en matière de marques, son comportement de réservation ou ses habitudes de voyage. Ils combineront ces données avec la politique voyage de l’entreprise afin d’influencer les décisions relatives aux dépenses pendant le déplacement, et améliorer le service.

Selon une étude récente de BCD, les voyageurs d’affaires estiment que leur entreprise ne satisfait pas leurs besoins lorsqu’ils sont en déplacement. « Nous accordons une grande importance à privilégier l’expérience client des voyageurs d’affaires : elle joue un rôle majeur sur leur fidélisation, et évite qu’ils ne se tournent vers un autre concurrent », a affirmé Valérie Sasset, Managing Director chez BCD Travel France. « L’entreprise pleine de bon sens collaborera avec son agence de voyages pour mettre en place des indicateurs visant à mesurer la satisfaction de ses voyageurs et ainsi, conserver un taux élevé de contentement. Cela peut passer tout simplement par un surclassement sur les vols long-courrier. »

Pour en savoir plus sur les six tendances du voyage en 2019, consultez les tendances 2019 du voyage d’affaires en ligne.


À propos de BCD Travel